Conditionnement, reconditionnement

This is a preview lesson
Register or sign in to take this lesson.

Le processus de conditionnement et de reconditionnement est essentiel. Il permet d’aborder sereinement un tournage du début à la fin en s’assurant que rien ne manque.

Au cours de cette leçon, nous développerons une méthodologie pour identifier ses besoins, limiter les risques liés à une défaillance de matériel et élaborer une checklist.

Préparer son tournage

Au cours de la leçon précédente, nous avons appris à choisir notre matériel d’après une direction esthétique donnée. Nous allons voir maintenant, plus précisément, comment penser la préparation d’un tournage.

Quelques questions peuvent guider le choix du matériel. Nous chercherons donc à savoir si le tournage:

  • est en intérieur ou en extérieur
  • comprendra des contraintes météo s’il est à l’extérieur
  • permettra de brancher des appareils
  • sera exigeant du point de vue de l’alimentation
  • sera exigeant du point de vue des ressources en mémoire
  • comprendra un espace sécurisé pour déposer le matériel
  • sera plutôt situé dans un environnement sombre ou éclairé
  • sera plutôt situé dans un environnement silencieux ou bruyant, avec une acoustique
  • nécessitera des séquences en caméra portée ou sur trépied
  • nécessitera plutôt des courtes focales, des longues focales ou des zooms

Cette liste n’est pas exhaustive. Elle est à l’image des expériences personnelles : plus on fait des erreurs et plus on est susceptible d’apprendre à les éviter. Pour prendre en compte cet apprentissage, il est bon de garder une trace de vos expériences dans un cahier ou sur un fichier texte.

Le principe de redondance

Vous êtes au milieu d’une manifestation et vous filmez une séquence incroyable quand tout à coup votre caméra s’éteint. Sans vous démonter, vous engouffrez votre main dans votre poche à la recherche d’une batterie de rechange, en vain. Vous n’avez pas pensé à doubler vos sources d’alimentation, le tournage est terminé.

Le principe de redondance est utilisé dans de nombreux domaines exigeant un très haut niveau de fiabilité: les hôpitaux ou l’aviation par exemple. Ceci explique que la plupart des avions de lignes comprennent deux moteurs, deux pilotes, deux circuits hydrauliques etc. Ce principe peut être avantageusement appliqué à toutes vos activités, à commencer par la vidéo. S’assurer que chaque élément critique est doublé permet de sécuriser son tournage. De la même manière, toujours s’assurer qu’un rush est enregistré sur au moins deux supports différents est indispensable.

La première étape de votre analyse commence par une recherche des éléments critiques: je me projette sur mon futur tournage. Qu’est-ce qui pourrait me manquer en particulier? D’une manière générale, l’alimentation et la mémoire sont les premiers éléments concernés, mais chaque pièce de votre set peut nécessiter d’être doublée ou au moins comprendre un backup, jusqu’à la caméra elle-même.